Les pièges à Phéromones

Publié le : 19/06/2017 09:51:50
Catégories : Actualités

Les phéromones sont des substances chimiques identiques aux hormones émises par la majorité des animaux, des humains et certains végétaux. Ces substances  véhiculent de nombreux signaux odorants entre les individus d’une même espèce.

C’est quoi les Phéromones ?

Les phéromones sont des substances chimiques identiques aux hormones émises par la majorité des animaux, des humains et certains végétaux. Ces substances  véhiculent de nombreux signaux odorants entre les individus d’une même espèce. Chez les insectes, qui utilisent leurs antennes, on compte au minimum 6 types de phéromones différentes !

  • Les phéromones ‘d’espacement’ essentiellement diffusées par les femelles qui envoient  un message aux autres femelles d’aller pondre ailleurs.
  • Les phéromones de ‘territoire’ qui une fois déposées dans l'environnement, délimitent un territoire bien précis.
  • Les phéromones de ‘trace ou de piste’ qui balisent les chemins empruntés, genre de mémoire odorante.
  • Les phéromones ‘d’alarme’, sont des substances volatiles libérées par un individu en cas de blessure ou d'attaque d’un prédateur.
  • Des phéromones ‘grégaires’ pour l’appartenance au groupe.
  • D’autres ‘sexuelles’ indiquent la disponibilité des femelles à être fécondées. En dans ce dernier domaine, certains papillons détectent un partenaire sexuel à plus de 10 kilomètres à la ronde ! Alors, évidemment dans de telles conditions, les phéromones sexuelles sont une aubaine en termes de piégeage !

 

Quel est le principe de fonctionnement de ce type de piégeage ?

Le principe est très simple : attirer l’insecte mâle en lui faisant sentir qu’il y a beaucoup d’insectes femelles de son espèce prêtes à être fécondées ! Quand le mâle arrive sur place, l’odeur de femelles est tellement forte qu’il se précipite dans le piège où diffuse une capsule de phéromones, et se colle aux parois du piège englué. Certes, le principe n’est pas très ‘sympathique’ pour le mâle, mais quand ce dernier est collé sur place, il n’a pas le loisir de féconder les femelles, ce qui  limite le nombre de pontes !

Les pièges et surtout les phéromones utilisées sont évidemment à destination de l’insecte ravageur, chaque espèce ayant sa propre odeur de phéromone, bien sûr !

 

Des pièges à phéromones contre les vers dans mes Pommes, Poires, Prunes, Pêches

L’insecte ravageur ciblé un papillon appelé Carpocapse. Ce petit lépidoptère est un papillon de nuit, les larves sont capables d’hiverner dans les écorces des arbres ou dans la terre. Une fois  dans le jeune fruit, les larves creusent des galeries en grignotant la chair. A la surface du fruit, on constate un tout petit trou dans lequel apparaît sorte de sciure. Les fruits atteints tombent prématurément.

La période de vigilance va de mai à septembre, c’est la période de ponte.

Des pièges contre les vers dans mes Cerises

Ici, l’insecte ravageur ciblé est une petite mouche appelée la Mouche des Cerises. Une fois fécondée, elle dépose un œuf sous la peau de la cerise, puis la larve, un petit asticot blanc, se développe dans la chair de la cerise qui devient molle, qui brunie et tombe prématurément.

MOUCHE DE LA CERISE

Les variétés de cerises précoces sont faiblement attaquées, contrairement aux variétés tardives.

La période de vigilance commence début mai.

Des pièges contre la teigne du poireau

Il s’agit d’un tout petit ver appelé la Teigne du poireau qui s’attaque essentiellement aux poireaux mais parfois aussi aux oignons, aux échalotes et aux aulx. C’est un lépidoptère, le papillon adulte pond ses œufs et ce sont les larves qui creusent des galeries dans les feuilles puis dans le fût du poireau, le rendant impropre à la consommation.

Il y a souvent 3 générations de larves de teignes : en avril-mai, entre juin et début août, puis fin août à fin septembre.

 

Des pièges contre les cochenilles sur les agrumes

L’aspect ‘cotonneux’ est en fait un tout petit ravageur identifié sous le nom de Cochenille farineuse. On la retrouve souvent en intérieur sur les agrumes, les plantes vertes mais  parfois aussi en extérieur sur les vignes, certains fruitiers et légumes. L’adulte et la larve sont des insectes piqueur-suceurs de sève. En grand nombre, ils affaiblissent la plante et limitent son développement, sa fructification.

En intérieur, les cochenilles farineuses peuvent être présentes toute l’année. En extérieur, à partir de mai.

 

Des pièges contre la mineuse du marronnier

Il s’agit d’un micro-lépidoptère, un papillon minuscule appelé la Mineuse du Marronnier. Là, aussi ce sont les larves, les ravageurs. Elles agissent en pénétrant dans les feuilles, provoquant leur brunissement et leur chute.

La période de vigilance va d’avril à août, c’est la période de ponte.

 

 

Pour la détection ou pour la lutte, les pièges à phéromones sont des biocontrôles naturels efficaces pour limiter l’action de certains ravageurs.  Et c’est bien de les limiter, surtout quand on s’apprête à croquer à pleine dents dans nos fruits…

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire